29.10.05

The Simeon gap

Voici quelques semaines j'avais communiqué ici même un petit lexique pour mon entourage...... Ce temps est révolu. La capacité de ce Blog (10 Mo) ne suffirait pas pour lister tous les mots/expressions/onomatopées que je connais. Je peux même dire des mots que la personne en face de moi ne m'a jamais apprise, c'est l'épate! Le top du top, c'est que je commence à associer les mots ( exemple : "Je veux"). A partir de là, les possibilités sont infinies... welcome to the language world ! Et quand je ne sais plus quoi dire ; je le dit quand même mais alors cela ressemble à cela : "ouiaineioueneaawuoeutesiesseosuieritisioiersouies...." surtout si j'ai un téléphone à la main ou si je suis assis sur un pas de porte et que j'ai demandé à papa ou maman de s'assoir comme les petits vieux à La Palme.

Coté psychomoteur comme ils disent c'est pas mal non plus... mon activité préférée : monter sur un saut, trouver l'équilibre et chanter à plein poumons !.... J'ai du participer à l'école des fans dans une vie antèrieure.

Sinon c'est toujours tricycle, gym avec maman, équilibre en tout sens, plongeon à la piscine, fous rire, pain donné par la boulangère.

Un petit sourire à Florian G. qui est venue dans ce jolie monde le 22 octobre et un petit good luck aux parents.

20.10.05

Cour de Biologie

Depuis quelques jours, je révise geste à l'appui:
Le nez: généralement je m'enfonce l'index dans une narine pour respirer mieux
Les yeux: là je fait une fourchette à Papa en prévision de mes futurs entraînements de rugby
La bouche: je m"en sert de mieux en mieux.
Les Chveux: je mime un lavage de tête
Les mains: Bravo !!!
Les pieds : je tape dans le ballon sans l'arréter.
La jambe: bé c'est comme les pieds, non ?

Pour le reste ce sera pour les prochaines leçons...

5.10.05

Touche à tout

Ce week end, je suis allé au Muséum d'histoire naturelle de Bordeaux. Il faut dire pour commencer que j'ai bien profité du jardin public (les jeux et un concert de jazz) car il y avait beaucoup de monde en ce premier dimanche d'octobre. Une fois entrée, cela n'a pas trainé, j'ai enfilé les couloirs et les grandes salles comme Schumi à Monza, bonjour l'éléphant, bonjour, les serpents, bonjour les papillons..... On est arrivé au clou de la journée: l'exposition sur le toucher. Alors pour commencer, ils m'ont fait passer dans un corridor que je n'ai pas aimé du tout, mais alors pas du tout. Même dans les bras de papa, j'ai exprimé mon vif mécontentement. Il y avait plein de mains qui me tripotaient...


Aprés zoup badaboum, j'ai senti le chaud, le froid , le piquant, le doux, je me suis assis sur de droles de sièges, j'ai marché sur tout et n'importe quoi (pieds nus car les chaussure étaient interdites) et vroum, re-corridor avec cris stridents puis l'air libre! Ouf ! Sauvé! Je crois que je suis pas prêt de retourner dans un musée...